Une seule théorie pour tout l’Univers ?

Nassim Haramein Théorie des Champs unifiés from revelessencedesoi on Vimeo.

La vision de l’Univers du physicien Nassim Haramein gomme les inconnues de la physique actuelle ainsi que les frontières entre science et spiritualité. Elle mérite le coup d’œil !

Depuis la nuit des temps, les hommes lèvent le nez vers les étoiles en cherchant à lire la formule cachée qui explique tout : pourquoi et comment, l’univers, l’espace, l’homme, l’infiniment petit, la vie, la mort, le destin…

Il y a trois ou quatre siècles, les philosophes – qui étaient encore ces savants exhaustifs et encyclopédiques qui essayaient de tout connaître – ont jeté l’éponge : le volume exponentiel de connaissances dépassait la capacité d’apprentissage d’une seule personne. Il fallait se spécialiser. Par ailleurs, la « compréhension mathématique et physique du Réel » semblait devenir de plus en plus incompatible avec les choses de l’esprit (la philosophie puis la psychologie) ou celles de l’âme (la religion ou l’ésotérisme). Et l’on s’est mis à vivre un grand écart entre les sciences dites fondamentales et les sciences humaines. Les esprits rationnels, qui se disaient « cartésiens », n’acceptaient que ce que leur apportaient leurs cinq sens et le XXe siècle a même annoncé la « mort de Dieu ».

Et puis, peu à peu, les grands esprits scientifiques, à commencer par Einstein lui-même, ont commencé à trouver que le hasard avait bon dos pour expliquer cette foule d’improbabilités fantastiques qui aboutissent à la Vie et à l’existence même de l’Univers tel qu’on le perçoit…

Les béquilles de la science

Au cours de ce même siècle passé, les physiciens se sont efforcés de trouver une seule formule pouvant expliquer au moins tout ce qui était mesurable, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Malheureusement, les théories qui semblent bien fonctionner à une certaine échelle ne s’appliquent plus à d’autres. Impossible de faire cohabiter la physique newtonienne, la Relativité restreinte et générale, la Physique Quantique, la physique nucléaire, la théorie des Cordes ou des Membranes… Et cette quête de LA théorie unificatrice s’est mise de plus en plus à ressembler à celle du Graal ! Et c’est ainsi qu’un autre grand écart s’est peu à peu creusé entre la compréhension de l’immense et celle de l’infime.

Et encore ! Compréhension est un bien grand mot : pour que les modèles de l’Univers s’appliquent, selon nos formules, il a fallu imaginer de la « matière noire » et de « l’énergie sombre ». Des substances jamais observées mais censées être présentes partout. Ce n’est qu’avec ces invitées mystère (des béquilles de la science) que l’Univers semble avoir la densité, la taille, la vélocité mesurées par nos instruments. Et pas qu’un peu ! La matière noire représenterait 24,6% de la masse de l’Univers et l’énergie sombre 70%. Ce qui veut dire que tout ce que nous voyons, les galaxies, les étoiles, les planètes, les petits oiseaux, les rochers, vous et moi et l’énergie pour faire tenir tout ça… tout cela ne représente que 4,4% du Réel. Aaargh !

Dans l’infiniment petit, même dilemme : la charge des particules élémentaires est telle qu’il devrait être impossible qu’elles s’assemblent en atomes et encore moins en molécules. Vous avez déjà joué avec deux aimants ? Bon alors vous avez forcément remarqué que si l’on essaie de faire coller deux pôles de même signe, c’est impossible ; une force gigantesque les repousse. Eh bien c’est pareil pour les particules. Du coup, on a inventé deux forces. L’« interaction forte » pour faire tenir ensemble les particules constitutives des protons et des neutrons et l’ « interaction faible » pour que ces particules existent. Ok ! J’entends déjà les physiciens hurler face à de telles approximations ; aussi j’invite les lecteurs intéressés à creuser davantage ces questions sur Wikipédia.

On constate donc que ces forces existent (du moins leurs effets) mais on ne sait pas du tout pourquoi ni comment elles sont là. Elles sont, point.

Un autre point de vue

Nassim Haramein et ses deux tétraèdres inversés emboités.
Nassim Haramein et ses deux tétraèdres inversés emboités.

Nassim Haramein est un scientifique pluridisciplinaire et un historien. Il a consacré sa carrière, comme des milliers d’autres, à la recherche et à la construction d’une théorie unifiée de la structure de l’Univers. Et il semblerait bien qu’il y soit parvenu !

Sa théorie démontre que tout n’est qu’information et énergie qui se cristallise pour former l’Univers visible selon des schémas holographiques : la plus petite partie du tout contient le tout, comme des fractales emboitées, comme des poupées russes. Elle fait fonctionner les formules physiques sans faire appel ni à la matière noire ni à l’énergie sombre, ni aux forces d’interaction faibles et fortes.

Plus fort encore, il démontre que sa « structure du vide », basée sur un emboitement de 64 tétraèdres, est connue des plus anciennes civilisations et de tous les grands courants mystiques, comme si la Vérité avait toujours été là, sous nos yeux.

L'arbre des Séphirotes et les 64 tétraèdres

L’arbre des Séphirotes et les 64 tétraèdres

Depuis une dizaine d’année, il parcourt le monde, de conférences en conférences, pour convaincre ses confrères de poursuivre ses recherches et de les compléter, de les confirmer ou de les infirmer. Mais, même s’il est de plus en plus connu, il ne semble pas avoir pour l’instant généré la boule de neige grossissante que l’on pourrait attendre quand une découverte de cette ampleur est annoncée. Se serait-il trompé ? La démonstration ne semble ne pas en avoir été faite. A-t-il raison et cela dérange-t-il ? Comment savoir…

Il n’en reste pas moins que sa théorie présente l’élégance de la simplicité, qu’elle explique aussi bien l’infiniment grand que l’infiniment petit, comme notre niveau biologique, et qu’elle gomme automatiquement les frontières entre sciences et spiritualité. Et, ne serait-ce qu’à ce titre, elle mérite que l’on s’y attarde car, en filigrane, elle dit aussi beaucoup de choses de nous, de ces fameux pourquoi et comment !

Les grandes lignes de la théorie

  • Les trous noirs au cœur de tout : galaxies, étoiles, atomes... nous ?
    Les trous noirs au cœur de tout : galaxies, étoiles, atomes… nous ?

    Les trous noirs répondent à une distribution fractale : Ils sont réparties depuis l’infiniment petit jusqu’à l’Univers lui-même, qui n’est qu’un trou noir. Les galaxies et les étoiles contiennent un trou noir en leur centre.

  • La matière noire n’existe pas, rejoignant dans cette idée l’ex directeur du CNRS, Jean-Pierre Petit, qui l’avait également annoncé dans le cadre de sa théorie sur les univers gémellaires : C’est une commodité inventée par la communauté par déficience d’explication. Les 95% de substance manquante de l’Univers s’expliquent par l’incomplétude des équations d’Einstein, qui ne prennent pas en compte la torsion de l’espace-temps.
  • Il n’y a pas 4 interactions fondamentales, mais 2. Les interactions nucléaires fortes et faibles n’existent pas, et n’ont été inventés que pour convenir de la non-prise en compte de la distribution fractale des trous noirs, qui suffit à assurer les cohésions que devaient prendre en charge les interactions nucléaires.
  • La gravitation est non seulement compatible avec la mécanique quantique, ce sur quoi la science s’est toujours cassé les dents, mais elle en est la continuité.
  • Le vide a une structure, et l’énergie du vide, dont l’équivalent-masse du volume d’un proton est exactement celui de la masse de l’Univers, assure la cohésion de l’Univers.
  • L’énergie noire n’existe pas, l’accélération de l’expansion trouve son pendant dans l’effondrement du vide sur lui-même, conformément à la loi fondamentale de la physique dite Action-Réaction.
  • La structure du vide se réduit à un modèle de 64 tétraèdres construits en symétrie inversée. Ce modèle nous a été laissé par d’anciennes civilisations datant d’au moins 10.000 ans et se retrouve sous forme de symboles sur toute la planète, comme en Égypte, Chine, Amérique centrale…

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Nassim Haramein : le site Inexpliqué en Débat.

Alors, bien sûr, il vous reste une question ! Pourquoi un tel article dans un site consacré à l’hypnose ? Eh bien parce que les bases théoriques et fondamentales de l’Hypnose humaniste s’accommodent très bien, mais alors vraiment très bien d’approches conceptuelles comme celles de M. haramein.

Questions d’Hypnose – 9 – C’est comment l’Hypnose humaniste ?

l'induction hypnotique humaniste la plus rémandue, par élévation matérielle
La vidéo est à la fin de l’article

Tout le monde à une idée même vague de ce qu’est l’Hypnose classique, popularisée par l’Hypnose de spectacle des émissions de télé ou dans les cabarets, avec son péremptoire « Dors, je te l’ordonne ! » accompagné d’un claquement de doigts…

Certains connaissent l’Hypnose éricksonienne ou sa grande sœur adoucie que l’on appelle Nouvelle Hypnose, avec sa maintenant très populaire Induction par Accompagnement dans un Souvenir Agréable qu’utilise la plupart des hypnothérapeutes anesthésistes pour permettre les milliers d’opérations sans douleur et sans produits chimiques. L’Hypnose Humaniste fonctionne en sens inverse. Au lieu de dissocier l’esprit de la personne (petit conscient d’un côté, Inconscient de l’autre), on l’associe davantage pour la rendre Consciente de son Inconscient et agir ainsi volontairement sur lui.

Mais la façon de générer un État de Conscience Augmenté caractéristique de l’Hypnose Humaniste demeure encore bien mystérieuse pour beaucoup.

Il existe huit grandes familles d’inductions humanistes, c’est-à-dire d’accompagnement verbal de l’hypnothérapeute pour amener la personne dans cet état où elle se sent plus grande, plus vaste, plus connectée à tout et où elle peut agir elle-même, en suivant les conseils du praticien, sur les symboles forts de sa psyché et instantanément changer les paramètres clé de sa santé, de ses comportements, de ses apprentissages, de ses capacités…

Celle que je préfère (sans doute parce que tout petit déjà j’étais passionné d’astronomie et de questions existentielles, bien avant que je ne devienne un lecteur acharné de science-fiction ;-)) est « l’induction en ouverture de conscience par élévation matérielle ».

Pour vous donner une petite idée en image de ce à quoi cela peut ressembler, je vous invite à regarder cette magnifique vidéo de quelques minutes :

Et si vous souhaitez avoir une petite idée de ce que cela donne « en vrai », autant écouter le créateur de cette discipline, Olivier Lockert, en donner sa version personnelle et inimitable :

(texte et musique d’Olivier Lockert)

Questions d’Hypnose – 8 – L’Hypnose Humaniste, c’est que pour le développement personnel ?

hypnose humaniste, pour guérir et transformer ses rêves en réalitéPas seulement ! Toutes les formes d’hypnose sont avant tout thérapeutiques !

Tout comme il ne faut pas réduire l’hypnose classique à sa seule utilisation en spectacle, il ne faut pas croire que l’Hypnose Humaniste, du fait de la vision de l’existence qu’elle propose, n’intéresse que les personnes en recherche de développement personnel !

Toutes les formes d’Hypnose ont été créées pour soigner, chacune avec ses spécificités et ses limites. Par exemple, l’Hypnose Ericksonienne est dite « utilisationnelle » : elle peut diriger l’Inconscient, stimuler sa créativité pour trouver de nouvelles réponses, etc. Mais elle ne peut pas le changer, ni lui demander de se changer lui-même ! Les indications de psychothérapie lui sont ainsi inaccessibles. C’est sa limite – ce que dépasse l’Hypnose Humaniste qui offre de réharmoniser l’Inconscient, notamment grâce à la Thérapie Symbolique Avancée.

Beaucoup de gens trouvent dans l’Hypnose Humaniste le reflet de leurs convictions profondes, l’explication de ce qu’ils pressentaient intimement sans pouvoir vraiment l’exprimer – et tout cela mis en pratique, en plus ! La psychologie développée par l’Hypnose Humaniste correspond à de nombreuses personnes qui y voient une manière de vivre mieux et de réaliser leurs rêves.

Et pourtant, la vocation première de l’Hypnose Humaniste est le soin. Et c’est aussi un formidable tremplin pour votre développement personnel – ce que Carl Gustav Jung aurait appelé votre « chemin d’individualisation ». Elle vous aidera dans votre vie quotidienne, au travail comme à la maison, votre santé, votre qualité de vie et votre évolution humaine.

(d’après « Hypnose » et autres ouvrages – Olivier Lockert – éditions IFHE)

Questions d’Hypnose – 7 – Je guéris sans rien faire ?

guérier par miracleParfois ! Mais c’est rare. Par exemple, il est tout à fait possible de guérir d’une phobie, d’une allergie ou d’une peur, même ancienne et tenace, en une seule et unique séance au cours de laquelle vous n’aurez rien de plus à faire qu’à laisser faire le processus, si la séance se déroule en Hypnose Ericksonienne.

Mais en règle générale, un ingrédient est indispensable à la bonne réussite des séances : votre engagement dans le processus ! Et en moyenne, il faut compter de trois à dix séances auxquelles vous participerez avec détermination pour obtenir le résultat escompté.

C’est d’autant plus vrai si votre thérapeute vous propose d’aborder votre recherche de solution en Hypnose Humaniste. La base de cette approche est en effet la « reconnexion », avec soi-même comme avec les autres. Et puisque le minimum, quand on en a besoin, est de se faire aider, c’est une excellente chose de vous adresser à un thérapeute au lieu d’essayer de changer tout seul dans votre coin.

Alors, décidez d’aborder votre thérapie dans un esprit de curiosité totale. Le pessimisme, la psychorigidité ou le matérialisme à outrance n’ont jamais fait avancer les choses… L’ouverture d’esprit est favorable à toutes choses de l’existence, surtout quand il s’agit de suivre une thérapie, moment propice aux découvertes sur soi-même, avec toute l’honnêteté que cela peut demander (pour trouver comme pour accepter les choses).

Et, contrairement à une idée reçue : tout le monde peut bénéficier de l’Hypnose Humaniste !

Alors, pour que cela fonctionne encore mieux :

  • Soyez impliqué à 100% sans arrière-pensée
  • Fixez-vous des objectifs précis et concrets.
  • Participez activement à la thérapie.
  • Cherchez à prendre conscience de ce qui coince.
  • Attendez-vous à faire évoluer votre vie : c’est ça, la guérison.
  • Exercez le muscle de votre imagination : travaillez votre esprit.
  • Exprimez ce qui coince avant que votre corps ne le fasse.
  • Gardez l’esprit ouvert aux solutions simples ou inattendues.

(d’après « Hypnose » et autres ouvrages – Olivier Lockert – éditions IFHE)     

Nous sommes du futur

Supposons que vous soyez momentanément découragé(e), que vous « broyez du noir », comme on dit et que, du coup, vous ne voyez pas bien où aller…

Alors, prenez donc 5 minutes pour regarder cette magnifique vidéo qui raconte de façon poétique (ou pas) la fabuleuse histoire de la Vie, la vôtre, celle des plantes, celle de l’Univers. Mettez-là d’emblée en plein écran, montez le volume du son et laissez vous aller !

Et si vous ne comprenez pas bien l’anglais, allez donc jeter un oeil à la traduction qu’en a faite Olivier Lockert sur son blog.

Et laissez la Joie et la Lumière envahir votre vie. Bonne journée. 😀

Questions d’Hypnose – 6 – Et si je ne me réveille pas ?

se réveiller d'une transe hypnotiqueCe n’est pas grave. Dans le métier, nous avons droit à un taux de perte, comme à l’armée !

Mais non ! Évidemment pas… L’état hypnotique est un des états des plus naturels. La personne qui l’expérimente retrouve forcément son état de veille normal quand le thérapeute le lui suggère, une fois que le travail est terminé ; ou un peu plus tard, quand c’est confortable pour elle.

De très sérieuses études scientifiques, plusieurs fois reprises depuis une soixantaine d’années, montrent que même un sujet très sensible à l’état hypnotique, laissé seul, sort de sa transe, spontanément, au bout de vingt minutes environ (ou s’endort paisiblement d’un sommeil naturel réparateur, si c’est le moment et s’il en a besoin).

Et n’oublions pas que le thérapeute a très rarement besoin d’induire une transe très profonde. Dans la plupart des cas, vous resterez donc conscient d’un bout à l’autre de l’expérience, juste un peu « rêveur »…

(d’après « Hypnose » – Olivier Lockert – éditions IFHE)

Questions d’Hypnose – 5 – C’est de la manipulation ?

séduction hypnotiqueOui, bien sûr ! Mais comme toute communication humaine.

Comme lorsque vous avez rendez-vous avec une charmante personne et que vous modifiez votre tenue, votre langage, votre façon de parler et de vous tenir pour lui plaire. Séduction !

Vous souhaitez décrocher ce nouveau travail et vous faites en sorte de plaire ? Manipulation !

Dans la vie, dès que deux personnes commencent à échanger, il est tout aussi impossible de ne pas manipuler que de ne pas communiquer. Et le thérapeute est payé pour vous aider à atteindre vos objectifs ; alors il agit pour vous comme vous agissez vous-même lorsque vous mettez tout en œuvre pour réussir.

Le sujet en transe hypnotique garde toute sa volonté, et peut-être bien plus qu’à l’état d’éveil ordinaire. Personne ne peut l’obliger à agir contre son gré, sa morale ou son intégrité physique en utilisant simplement l’Hypnose. Chacun garde son libre arbitre et le thérapeute y veille toujours de toute façon.

Et puis n’oublions pas qu’une personne influençable l’est, avec ou sans hypnose.

Enfin, comme celle du kinésithérapeute, la manipulation de l’hypnothérapeute est thérapeutique. Dans les deux cas, le but recherché est la santé et le mieux-être du patient. Elle n’a rien à voir avec la communication d’influence du bonimenteur de foire, du vendeur à la petite moralité ou du publicitaire rusé.

John Grinder, l’autre grand fondateur de la Programmation Neuro-Linguistique disait carrément : « L’Hypnose Ericksonienne est moins manipulatrice que toute autre approche psychothérapeutique dont j’ai été témoin. »

(d’après « Hypnose » – Olivier Lockert – éditions IFHE)

Questions d’Hypnose – 4 – Serais-je sous influence ?

hypnose et influenceCette question est parmi les plus fréquemment entendues dans les cabinets d’hypnose : « Mais, dites-moi : en fait, je vais être sous votre influence. Ça fait un peu peur… Hein, vous allez me mettre sous votre coupe et me faire faire n’importe quoi ? »

Non, bien au contraire : lorsque vous êtes en état de transe hypnotique, vous gagnez en contrôle sur vous-même puisque cet Etat Modifié de Conscience va vous permettre de décupler votre créativité, vos capacités d’apprentissage, de mémorisation et de souvenir, comme de modifier votre perception de l’écoulement du temps, de maîtriser vos émotions ou de contrôler votre pression artérielle, la coagulation de votre sang, la cicatrisation de votre peau ou la calcification de vos os, de faire varier le rythme de votre cœur ou la température de votre corps et de modifier des sensations comme le ressenti de la douleur…

En transe hypnotique, en fait, vous avez bien plus de contrôle sur votre vie.

(d’après « Hypnose » – Olivier Lockert – éditions IFHE)

Questions d’Hypnose – 3 – Un état artificiel ou naturel ?

transe quotidienneChacun de nous expérimente l’état de conscience hypnotique plusieurs fois par jour. Et il semblerait même que ce soit utile et nécessaire au maintien de notre équilibre mental. Il est donc tout-à-fait naturel !

Milton Erickson a appelé cet état la « transe commune quotidienne » (« common everyday trance »), légère, qui apparaît lorsque vous vous évadez du présent, « dans la lune », absorbé dans un roman ou un film à la télévision, en attendant votre bus ou parfois même en conduisant. C’est donc bien un état d’être normal et propre au règne vivant.

Et c’est cet état léger que l’Hypnose thérapeutique reconnait et amplifie. Et si chacun d’entre nous a cette faculté naturelle en lui, chacun peut donc bénéficier des bienfaits de l’utilisation de l’hypnose. Richard Bandler, l’un des fondateurs de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) disait : « Si vous le mettez dans le bon état de conscience, il n’y a rien qu’un être humain ne puisse accomplir. »

(d’après « Hypnose » – Olivier Lockert – éditions IFHE)

Le jeune roi assoiffé de connaissance

Voici un superbe conte tibétain plein de sagesse et de vérité, emprunté au blog de Frédéric Gomez :

Toute la connaissance du monde« Un vieux roi vient de mourir. Son fils unique monte sur le trône pour lui succéder. Conscient de son ignorance, il convoque les hommes les plus savants du royaume. Il leur demande de voyager à travers le monde pour rapporter toute la science et toute la sagesse connue à cette époque.

Ils reviennent seize ans plus tard chargés de livres de toutes langues. Le roi réalise qu’une seule vie ne pourrait lui suffire pour tout lire, tout apprendre, tout comprendre. Il demande donc aux érudits de lire ces livres à sa place, puis d’en tirer l’essentiel et de rédiger pour chaque science un ouvrage accessible.

Seize années passent encore avant que les savants constituent pour le roi une bibliothèque faite des seuls résumés de toute la science et de toute la sagesse humaine.

Le roi devenu vieux comprend qu’il n’aura pas le temps de lire et d’intégrer tous ces ouvrages. Il prie donc les savants d’écrire un article par science, en allant à l’essentiel.

Huit années passent. Fatigué et malade, le roi demande à chacun de résumer rapidement son article en une seule phrase. Quatre années furent encore nécessaires pour cette tâche.

A la fin, un seul livre est écrit qui contient une seule phrase sur chacune des sciences et des sagesses du monde.

Au vieux conseiller qui lui apporte l’ouvrage, le roi mourant murmure : « Donne-moi une seule phrase qui résume tout ce savoir, toute cette sagesse. Juste une seule phrase avant que je ne meure ! »

Sire, dit le conseiller, toute la sagesse du monde tient en deux mots : « Vivre l’instant ».